STATUE
Réf : E6930
AJOUTER À MA SÉLECTION
Epoque : XIXe S.
Matière : FONTE
Origine : Ile-de-France
Lieu d'exposition : SAINT-OUEN
Type : STATUE
Hauteur Cm : 251,5
Largeur Cm : 110
Diamètre Cm : 45
Certificat : Certificat d'exportation fourni
DESCRIPTION :
Datant de la seconde moitié du XIXème siècle, vers 1860-1880, rare statue en fonte de Bacchus de Hippolyte Moreau (1832-1927) par la fonderie du Val d'Osne. La statue en pieds représente Bacchus, dieu du vin, dans un état d'ébriété : la main droite tient un canthare que le dieu porte à sa bouche tandis que la main gauche enserre un lécythe déjà prêt à resservir. Tout dans la position de Bacchus est tourné vers cette coupe qu'il semble déjà en train de boire : son corps plié vers la droite, son genou levé. Bacchus paraît déjà emporté dans une folle danse de l'une de ses bacchanales. La nudité du dieu n'est masquée que par quelques feuilles de vignes et de pampres. 

Cachet sur la plinthe : "Fonderie du Val d'Osne" appartenant à J. J. Ducel et Fils. Il est possible de rapprocher de cette statue le Bacchus de Michel Ange (1475-1564) exposé au Bargello, ou bien encore celui du Caravage (1571-1610) exposé à la Galerie des Offices à Florence.

Oeuvre référencé dans le catalogue de la fonderie du Val d'Osne. Le 25 avril 1836, une nouvelle ordonnance du Roi permet la création d'une usine à l'emplacement d'un ancien couvent, en aval du village, usine qui allait prendre le nom de Val d'Osne.
Jusqu'à Victor André, âme de l'établissement, la fonte de fer est un matériau comme un autre, dont l'utilisation ne concerne que le strict fonctionnel. Victor André entrevoit alors la possibilité d'étendre son exploitation à l'ornemention, dans ce que le genre à de plus noble. Il fait appel a tout ce que la France compte d'artistes émérites : Mathurin Moreau, Liénard, Pradier, Carrier-Belleuse, Jacquemart, Isidore Bonheur, Delaplanche, Rouillard, Gaucherie, Auguste Moreau, Hippolyte Moreau, Le Nordez, Diébolt, Serres, pour ne citer que ceux-là.
Peu à peu on passe des balcons, balustrades, figurant aux premiers catalogues, à des réalisations plus ambitieuses telles que statues, vases, candélabres et fontaines, jusqu'à compter à la fin du siècle pas moins de 40 000 références. Le résultat ne se fait pas attendre: Victor André, suite à la médaille d'or obtenue à l'exposition de 1844, est couronné par Louis-Philippe en personne.
Après le décès de M. André en 1851, sa veuve exploite l'affaire, qu'elle vend en 1855 à la société Barbezat et Cie. En 1867, la fonderie devient la Société Fourment, Houille et Cie ; à partir de 1870 elle prend le nom de Société Anonyme des Fonderies d'Art du Val d'Osne.

Hippolyte Moreau (1832-1927), Deuxième fils de Jean-Baptiste Moreau, il vient travailler à Paris sous la direction de Jouffroy et expose sa première oeuvre au Salon en 1859.
L'essentiel de son oeuvre comporte des figures pleine de charmes d'enfants et de jeunes femmes et hommes, pour la plupart à caractère allégorique, où l'on retrouve souvent les mêmes sujets que ceux de son frère Auguste.

H: 251,5 cm (statue 181,5 cm et socle 70 cm)

PARTAGER